fleur de vie de la famillepangaia love abundanciaPour faire de la Terre un Jardin d'Éden


Le sanctuaire Angelica,notre Jardin d'Éden

Sécuriser et mettre en défens l'espace


Le bétail en divagation, une menace permanente

veau attrapé part les enfantsDès les premiers jours sur place, nous constatons que des vaches en divagation dans la montagne s'étaient appropriées les lieux, le grand oranger central leur servant d'ombrage les jours de forte chaleur ou d'abri par temps de pluie. En témoignent directement les bouses de vaches, et indirectement les taons et mouches qui nous agressent. En plus des herbes sauvages apétantes, les feuilles basses des pêchers leur servaient de pâture.


                                                                                                   taureau attrapé sur le terrain

Les barbelés, une solution rapide et efficace

premiers tempsLes sentiers des vaches sont repérés par les enfants. Le terrain est entouré de barbelés. Mais ceux-ci sont rompus par endroits suite à la chute d'arbres et au forçage des animaux. Nous entreprenons de réparer les brèches ainsi ouvertes, afin de mettre rapidement et efficacement en défens l'espace que nous envisageons de mettre en valeur. Sur les chemins, les passages sensibles entre deux terrains sont sécurisés par des passages en U inaccessibles aux gros bétail.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                               barrière à vaches sur le chemin d'accès      

haie vive

Les barbelés sont doublée d'une haie vive qui sera plus permanentes, plus durables et de moindre entretien. Pour cela nous utilisons des plantes piquantes résitantes à la sécheresse, anti érosives et  inapétantes.



                                           haie vive



L'élimination des nuisibles, une mesure indispensable

serpent

Les serpents présents sur le lieu ne sont pas aussi dangereux que ceux que la famille a connu en Australie.

Toutefois, par mesure de sécurité, Benoît, notre fils aîné, expert en la matière, repère et élimine les crotals présents, les attrapant et les emmenant au loin.


Crotal attrapé par Benoît                 



Les fourmis défoliatrices ou "Chaca",  cultiveuses de champignons, ont  une action très nocive mais incidieuse sur les arbres fruitiers. Elles agisent essentiellement de nuit, découpant méthodiquement les feuilles, mais aussi les jeunes pousses et les fruits des arbres, notamment des agrumes. Cela entraîne un vieillissement précoce des plantes, qui se nécrosent, se couvrent de lichen, meurt peu à peu. Les combrattre devient indispensable si l'on veut se nourrir de fruits. Au début, on ne fait pas trop attention à leur présence discrète et inoffensive directement. On a déjà assez à faire avec les autres nuisibles qui nous agressent, moustiques, taons, fourmis piqueuses.


dégats fourmis chacasnidchampignon

       dégats des fournis                                 nid de chacas                                   champignon cultivé

                            

  fresque



home
Le sanctuaire Angelica,
notre Jardin d'Éden

suite