fleur de vie de la famillepangaia love abundanciaPour faire de la Terre un Jardin d'Éden


La Terre, un jardin d'Éden en devenir

Un engagement planétaire



Une conscience écologique récente

Les progrès réalisés dans les technologies de l'information et de l'informatique à partir des années 1970 permettent aujourd'hui aux Hommes de communiquer entre eux partout sur la planète, quasiment en temps réel. Cette accélération de l'espace-temps fait de la Terre un village planétaire virtuel, dans lequel la circulation des Hommes, des biens et des idées provoque un brassage culturel naturellement enrichissant et l'émergence d'une société planétaire consciente des défis écologiques qu'elle va devoir relever.

Sincèrement nous pensons que le temps est venu d'apprendre à préserver de la Nature ce qu'elle nous offre d'essentiel pour nos vies : une atmosphère pour exister, un air pur pour respirer, de l'eau potable pour se désaltérer, et toutes formes de nourriture pour le corps, l'âme et l'esprit.

Nous revient à l'esprit la mise en garde du guerrier Sioux Sitting Bull :

« Quand ils (les hommes blancs) auront coupé le dernier arbre,
pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson.
Alors ils s’apercevront que l’argent ne se mange pas. »


Penser globalement devient de plus en plus courant parmi les Hommes, pour peu qu'ils développent l'ouverture d'esprit et cherchent à connaître les multiples richesses du monde actuel, dans tous les domaines : économie, société, art, sciences, littérature, environnement, ... La télévision, l'internet et les voyages permettent à beaucoup de construire une vision personnelle des réalités de notre désormais petite planète bleue.

De nombreuses questions existentielles peuvent alors surgir à l'esprit : Que va vivre l'humanité dans les années à venir? Quelle contribution allons-nous pouvoir apporter individuellement à la société planétaire? Quelle place sera donnée à l'argent dans les relations humaines ? Comment allons-nous faire pour être heureux soi-même, en couple, en famille, dans le village ou le quartier, dans notre pays, sur la planète? Saurons-nous faire mieux que la génération de nos parents pour vivre la paix entre les Hommes et l'harmonie au sein de la Nature?

Agir localement partout où c'est possible est la réponse multiforme qui nous vient. Oui, chacun peut faire quelque chose là où il est, quelle que soit sa préoccupation du moment, à condition d'appliquer la volonté sur lui-même, de devenir l'agent des changements qu'il veut dans sa vie en particulier et dans la société en général.

C'est avec cette conception du "penser global et agir local" que différentes initiatives voient le jour de par le monde, concrétisant un engagement des Hommes POUR la Nature. Nous pouvons citer : la plantation de plus de 30 millions d'arbre au Kénya par le mouvement de femmes fondé par Wangari Muta Maathai, prix Nobel de la paix en 2004 ; la création d'espaces mettant en relation l'Homme avec la Nature en appliquant les principes de l'agriculture naturelle de Masanobu Fukuoka ou de la permaculture  conceptualisée par Bill Molinson en Australie, vulgarisée par Geoff Lawton dans le monde entier et mise en œuvre par exemple dans la ville de Seattle aux États-Unis par la création d'une forêt fruitière communautaire ; l'approche agrobiologique telle que présentée par Coline Serreau dans son film de 2010 « Solutions locales pour un désordre global » ; la re-naturalisation des espaces urbanisés, en vogue en architecture. 


chicago vert

une zone urbanisée de Chicago renaturalisée par la plantation d'arbres


Les jardiniers de la planète

Habités par cette conscience écologique et guidés par les aspirations de nos jeunes enfants et de nous-mêmes, nous avons recherché de plus en plus, au prix de certains sacrifices, une vie proche de la Nature dans un climat naturel et social qui nous corresponde. Au cours de cette quête nous avons réalisé que nous n'étions pas les seuls à avoir ce genre d'aspiration, à être animé par ce que Gilles Clément synthétise dans les concepts de Jardin planétaire et d'Homme symbiotique : contribuer à faire de la Terre un Jardin d'Éden planétaire. 

C'est dans ce but que nous avons décidé de devenir des jardiniers de la planète là où nous vivons et de réaliser ce site internet afin de proposer partage d'expériences, d'idées et de ressources sur ce sujet essentiel à nos yeux, d'abord pour nous-mêmes, puis pour nos enfants et enfin pour le reste de l'humanité ainsi que pour les générations à venir partout sur la Terre.



cultiver son jardin

Un engagement planétaire, cultiver son jardin

(fresque murale réalisée par des étudiants de l'université de Santa Cruz
sur le mur de l'école primaire de notre hameau)


Puisse ce bref résumé de notre parcours intellectuel vous éclairer sur notre compréhension du monde actuel et sur  le rôle que vous pourriez jouer vous-même dans la grande transition en cours sur notre si belle planète bleue. pangaia love abundancia  


fresque



home
La Terre, un Jardin
d'Éden en devenir

suite