fleur de vie de la famillepangaia love abundanciaPour faire de la Terre un Jardin d'Éden



La Terre, un Jardin d'Éden en devenir

Introduction


Vue du ciel, notre planète a la forme d'une sphère ovoïde, aplatie aux pôles et élargie à l'équateur. Elle nous apparaît voilée de blanc du fait de la présence de l'enveloppe protectrice qui l'entoure, l'atmosphère. L'abondance de l'eau à sa surface fait de la Terre une planète rare dans l'Univers, une planète bleue.

La Terre Gaia


La Terre n'est pas statique. Elle est dynamique. Elle tourne sur elle-même en 24 heures, créant l'alternance jour-nuit et poursuit un cycle annuel autour du Soleil en 365,25 jours, créant à sa surface la succession des saisons.

La Terre a ses propres activités internes – géologiques, volcaniques, telluriques, sismiques. Sa surface est le lieu d'activités météorologiques – pluies, vents, orages, cyclones, qui interviennent dans les variations du climat.

Ce sont la distance au Soleil et les caractéristiques particulières de la Terre qui font d'elle une planète propice à la vie. Cette vie se manifeste sous de très nombreuses formes, culminant en complexité et capacités dans les êtres humains. Ces derniers ont développé la conscience d'eux-mêmes et de l'environnement qui les entoure. Ils ont nommé NATURE tout ce qui existe sur la Terre en dehors de leurs créations : les 4 éléments air, eau, terre et feu, sous leurs différentes manifestations et combinaisons présentes dans l'environnement extérieur; les 4 règnes minéral, végétal, animal et humain, qui y coexistent. 

À l'état sauvage, l'environnement naturel est plutôt hostile aux Hommes. Il n'est propice à la vie humaine qu'en de rares endroits. Aussi l'histoire de l'humanité fut-elle une lente conquête de la maîtrise de ses conditions de vie. La modernité a permis aux Hommes de s'affranchir presque totalement de la Nature, au risque d'oublier qu'ils en font partie. Les crises environnementales récentes nous rappellent sa présence et le lien organique que les Hommes entretiennent de fait avec elle. La crise de société que traverse le monde moderne est un autre aspect du même problème de rupture du lien entre les Hommes et la Nature, plus précisément entre les Hommes et leur propre Nature.

Le chemin parcouru par l'humanité jusqu'à aujourd'hui et l'aspiration des nations à VIVRE BIEN rappelée à travers la déclaration des chefs d'État des 133 membres du G77 et la Chine présents lors du sommet de Santa Cruz de la Sierra le 15 juin 2014, nous laissent penser que la vocation de la Terre est bien de devenir un vaste JARDIN PLANÉTAIRE. Cela n'est plus une utopie, mais la vision commune d'une réalité à construire ensemble, au nom des générations futures, au nom de nos enfants.


fresque

La Terre, un Jardin d'Éden en devenir



 



home
Plan du site
suite